[Tutoriel] Aide à la création de personnage.

Rope'

Tient les murs
Original poster
28 Juillet 2011
240
0
16
[image morte]


[image morte]

Vous vous en doutez sûrement à la vue du titre (parce que si vous ne l'aviez pas lu, vous ne seriez pas là !), tonton Ro va aujourd'hui vous parler de la création de personnage !
Je m'adresserai ici dans un premier lieu aux créateurs désireux de raconter une histoire intéressante (parce qu'en général, une histoire est rarement intéressante avec des personnages fadasses), mais tous ces conseils pourront tout de même s'avérer utile dans n'importe quelle situation où vous allez devoir développer un personnage.

Je ne prétends pas vous donner la formule magique pour créer des personnages parfaits sans effort, je ne suis pas un des plus grands experts sur le sujet, mais j’ai beaucoup travaillé sur tout ça, j'espère juste vous donner ici certaines clés qui pourraient vous manquer dans le domaine de la création de personnage ;)



[image morte]


Je pense qu’il est important, avant toute chose, d’avoir au moins une vague idée du scénario de votre future histoire. Pas le scénario finalisé, terminé, mais au moins les grandes lignes, histoire d’avoir au moins une idée des personnages qu’il va vous falloir développer et le rôle qu’ils vont jouer.

Vous vous rendez déjà compte que, parmi vos personnages, certains auront plus d'importance que d'autres, parce que l'histoire tourne surtout autour d'eux, parce qu'ils sont toujours au cœur des embrouilles.. et à côté, il y a les autres, ceux qui vont avoir une réplique par épisode, ceux qui ne resteront pas longtemps dans l'histoire, feront une apparition, et POUF, mourront de façon tragique, ou retourneront simplement à l'anonymat. Il va falloir passer beaucoup de temps sur vos personnages principaux, puisqu'ils seront sur le devant de la scène et seront souvent les plus attachants pour le lecteur ; les plus ou moins secondaires auront besoin de moins de travail (mais moins ne veut pas dire aucun, hein. Il n'y a que les figurants dont on se fiche éperdument ;p)

Vous allez donc créer de toute pièce un personnage, mais il faut absolument que ce personnage soit crédible pour le rôle qu’il va jouer dans votre histoire, et je précise, il ne doit pas obligatoirement avoir "la tête de l’emploi " : c’est justement pour ça qu’il me semble indispensable d’avoir déjà une idée de l’histoire et des rôles des différents personnages, de leurs objectifs, de leur implication dans la trame scénaristique, avant de réfléchir au reste.

Surtout, ne partez pas en vous disant "Tiens, j'ai envie d’un mec avec un look punk dans mon histoire… par contre, je sais pas à quoi il va servir, tant pis, je verrais après !" : essayer de bricoler des liens et une histoire à un personnage à la dernière minute pour l'intégrer, pour en avoir fait l'expérience, c'est jamais bon, il faut être sûr que le personnage sera utile à l'histoire.

Si vous ne faites pas d'histoire, demandez-vous juste quel est son but dans la vie, ses rêves, ses objectifs, et d'ailleurs, posez-vous ces questions même si vous évrivez une histoire, votre personnage doit être "viable" en dehors.


Voilà, nous devons donc créer un personnage, nous avons une vague idée du rôle qu’il va jouer dans notre histoire (et forcément, ça vous évoque des choses vis-à-vis de son caractère et de son apparence), il est maintenant temps de creuser un peu !


[image morte]


Maintenant que vous avez votre coquille vide, il va falloir la remplir de tout ce qui fait qu'un personnage est vivant : un passé, une histoire, des rêves, une personnalité... Et c’est par le passé qu’on va commencer justement !



[image morte]
Et en prime, un superbe schéma pas explicatif pour un sou !


Créer une histoire personnelle aux différents protagonistes, c’est quelque chose que beaucoup de créateurs oublient malheureusement. Car ce passé, même s’il sera au final peu évoqué dans votre récit, permet de donner de la vie à vos personnages.

Quand je parle de passé, je parle d’abord des données importantes, genre le lieu de naissance, dans quelles conditions il a grandi, quelles écoles il a fréquenté : il est né dans la cambrousse et a passé son enfance à traire les vaches de ses parents paysans ? Il a été abandonné à sa naissance à la porte d’un couvent ? Ou alors, il a eu l’enfance la plus banale qui puisse exister auprès de parents aimants ? Vous vous imaginez bien que tout ça, ça va avoir de grandes conséquences sur la psychologie de notre personnage (mais ça, on en parle juste après, alors ne me quittez pas !).

Mais aussi (et j’ai envie de dire SURTOUT, parce que ça, on l’oublie souvent), pensez à des évènements moins importants, des anecdotes, des évènements qui semblent si bénins mais qui ont quand même marqué votre personnage : toutes ces choses qui donnent l'impression d’avoir à faire à une vraie personne, et pas à un simple personnage créé pour vivre une histoire et disparaitre ensuite.

Ces anecdotes, on pourra en plus en caser une ou deux dans les conversations, mais n’en abusons pas quand même, sous peine de se retrouver avec des dialogues qui ne paraîtront pas vraiment naturels aux yeux du lecteur.

Bien sûr, réfléchir à ce passé va obligatoirement vous conduire à imaginer des personnages qui ont marqué l’enfance de votre héros, des lieux aussi : à moins qu’il n’ait passé les vingt premières années de sa vie à errer comme une âme en peine sans ouvrir la bouche, il a bien dû rencontrer des gens, et ça aussi, ça a eu une influence sur lui.

Tout ça peut vous paraitre inutile, mais plus vous aurez construit un passé dense, plus la suite vous viendra sans trop de difficultés. Si néanmoins, vous n’êtes pas satisfait de ce que vous avez fait jusque là, que vous trouvez ça trop… banal (même si un peu de banalité de temps en temps ça change), je vous invite à vous poser une simple question : « et si ? ». Essayez de changer quelques détails, essayez de voir si finalement, avec un peu plus de réflexions, vous n’avez pas d’autres idées un peu plus inattendues qui vous viennent.

Cette question, « et si ? », je vous conseille d’ailleurs de vous la poser le plus souvent possible, maintenant lors des différentes étapes de création de votre personnage, mais aussi lorsque vous réfléchissez à votre histoire.

On en arrive finalement, si vous avez suivit le schéma, à la fameuse situation initiale, point de départ de votre racontage : là, encore, définissez clairement là où le personnage en est dans sa vie : situation familiale, situation amoureuse (célibataire ? En couple et c’est compliqué ?), où il bosse, où il vit. Mais tout ça, ça doit rester cohérent (j’allais dire réaliste, mais ça dépend de l’univers dans lequel évoluent vos personnages) avec le fameux passé qu’on a défini avant. Je vois mal un personnage qui n’a reçu aucune instruction devenir neurochirurgien à 22 ans.
Bien sûr, on est pas totalement conditionné par notre passé dans nos choix, qui peuvent se révéler imprévus et conduire à des situations plus décalées. Mais ça, je vais y revenir dans la partie qui suit !


[image morte]


Parce que je radote, et j'aime ça, n'oublions pas que le caractère est conséquence du passé, mais... pas tout à fait. On est tous unique, et le caractère, c'est conséquence de tant de paramètres, biologiques ou non, de rencontres, éventuellement d’un vécu, qu'il va vous falloir trouver un juste milieu : bien sûr, le passé aura une influence, sur certains aspects de la personnalité de votre héros, mais vous êtes quand même libres de pas mal de folies à ce niveau là. Mais gardez toujours en tête que, malgré cette impression de liberté, il va falloir que cette personnalité colle aux choix que va devoir faire votre personnage au cours de votre histoire, ou qu'il a déjà faits dans son passé, l'amenant dans sa situation initiale.


Pour moi, il est important de différencier deux choses : d’une part le comportement de votre personnage au contact des autres, mais aussi la psychologie… plus profonde, ce qu’il garde peut-être enfoui en lui. Pour moi, pour qu’un personnage ne soit pas plat, il faut que sa personnalité soit en quelque sorte construite sur plusieurs niveaux, du visible au moins visible.

Erreur que je constate régulièrement dans les histoires sims, on se retrouve souvent dès le départ avec une description complète du caractère du personnage (ou pire, une énumération de traits sims « je suis maladroite et plus que romantique », paye ta description !) : certes, il est éventuellement possible de nous évoquer la partie la plus visible de la personnalité de votre héros, mais il est à mes yeux important de garder un peu de surprise : le personnage, il faut que le lecteur le découvre, sa personnalité, si vous vous débrouillez bien, il va la lire entre les lignes. Et c’est au fur et à mesure de l’histoire, au fur et à mesure qu’il va suivre votre personnage, constater ses choix, le voir évoluer, qu’il va se rendre compte de la complexité de son caractère, et cette découverte, souvent, ça va le pousser à s’y attacher. Si vous nous dites dès le départ que votre personnage est quelqu’un de distant, froid, mais qu’au fond de lui, c’est un cœur tout plein d’amour (encore une fois, paye ta description !), si nous, lecteur, on a plus rien à découvrir, est-ce qu’on va encore vouloir suivre votre histoire ? Les histoires qui passionnent le plus sur la durée, ce sont celles dont les personnages sont au final attachants, parce qu’à chaque épisode, on en découvre un peu plus sur eux.

Bref, revenons à nos moutons, à savoir la création d’un personnage : comme dit un peu plus haut, il est important de créer une profondeur à votre héros, même si il parait bien dans ses baskets, qu’est ce qui se cache derrière ça ? Quel malaise ? Quelles sont ses failles ? Je vous le dis tout de suite : si votre personnage se résume à un mec simplet, foncièrement gentil, qui prend la vie comme elle vient, il n’est franchement pas intéressant, et on risque de vite s’en lasser. Parce que certes, on est là pour créer un personnage crédible, mais aussi et surtout, ne l’oublions pas, pour créer un personnage qui captivera les lecteurs !

J'en profite, puisqu'on parle de crédibilité, n'oubliez pas de travailler les antagonistes : ils ne doivent pas se résumer à être les "méchants" de l'histoire, ils ont aussi une vie, des motivations. Certains se rendent compte que ce qu'ils font, c'est mal, mais ils ont des raisons d'agir comme ils le font, d'autres sont persuadés d'agir pour le bien de tous, ou certains n'ont tout simplement pas conscience que ce qu'ils font. N’allez pas, pour justifier leurs actes, chercher la solutions de facilité, essayez de trouver un truc qui pourrait vite fait tout expliquer, les antagonistes font partis en général des rôles principaux de votre histoire, ils méritent donc au moins autant de travail que les héros.

C’est vrai que c’est difficile de parler de tout ça sans donner de véritables exemples, j’aurais bien volontiers évoqué les personnages de mon projet, My Mind, mais c’est assez difficile de mettre des mots sur tout ça.

Car oui il n’est pas non plus indispensable de mettre des mots sur la personnalité de votre personnage, tant que ça reste clair dans votre tête, ça suffit amplement. Chose intéressante à faire, d'autant plus si vous avez plein de personnages sous la main : réfléchissez une situation précise, un évènement, et essayez d'imaginer la réaction de chacun de vos personnages, face à cette situation. Plus utile que des mots, ce petit exercice, à force, peut vous aider à cerner votre personnage.

J'espère aussi pour vous que tous vos personnages n'agissent pas de la même façon face à un évènement, chacun se doit d’être unique : et ça, il faudra le prendre en compte dans l'histoire, en fonction de leur caractère, ils n'auront pas tous la même façon de parler, le même niveau de langue, et même, certains utiliseront des expressions, que d'autres n'utiliseront pas et tout ça peut changer en cours de route, influencé par les fréquentions et compagnie.

Autre piège à déjouer, c'est ce qu'on appelle les Mary-Sue, ou au masculin Gary Stu : votre personnage ne doit pas être parfait, il ne doit pas être une vision idéalisée de vous-même, ou une vision de celui que vous voudriez être, il est pas là pour réaliser vos fantasmes inavoués : ce genre de personnage devient vite plat et insupportable.

Dernier avertissement au sujet du caractère, et je vais m'arrêter là parce que ça fait long, ne tombez pas dans la caricature et le cliché. Vos personnage ne sont pas défini par un trait de caractère unique, et exagéré, comme nous d'ailleurs, la personnalité, c'est quelque chose de profond, parfois contradictoire, pour revenir à cette histoire de « niveaux » que j’évoquais beaucoup plus haut, vous pouvez aussi jouer sur le contraste entre ce que le personnage est réellement au fond de lui, et ce qu'il souhaite montrer de lui aux autres, car la société, l'envie de reconnaissance, notre entourage influence nos comportements, tous les jours, il en est de même pour vos personnages (oui, ça fait très cours de philo dit comme ça)

Voilà, et n’oublions pas la fameuse question que vous devez vous poser à tout moment « et s’il n’était pas comme ça, mais plutôt comme ça, ça changerait quoi ? ».

J’aurais encore beaucoup de choses à dire à propos de tout ça, j’aurais envie de plus détailler ce que je viens de vous raconter, mais ça risque de devenir indigeste, donc passons à la suite, à savoir, l’apparence !


[image morte]


Contrairement au reste, cette partie se concentre surtout sur la création de personnage dans les sims (parce que oui, la création de personnage, ça marche aussi en dehors des sims), je vais peut-être moins développer que le reste !

[image morte]
Mon dieu, que de diversité dans ce monde de brute !



Bref, comme vous pouvez le constater, le jeu offre de très nombreuses possibilités, d'âge, de sexe, de couleur, de corpulence, il y a plein d'options, qui vont vous permettre de rendre chacun de vos personnages unique. Unique, parce qu'il faudrait quand même pas qu'on puisse les confondre sur vos screens !

Et pour ça, pas de secret : il va falloir y passer du temps.

D'abord sur le visage : comme vous le conseille mon ami la Poule, définissez d'abord la couleur de peau, la corpulence de votre sims, dégagez-lui le visage, puis commencez à modeler ses traits. Je ne vais pas vous parler de "défauts" physiques, parce que même des visages sans défauts majeurs, il en existe des tas, qui ne se ressemblent justement pas : votre but n'est donc pas d'ajouter des défauts à tout prix en poussant les sliders au max (mais je ne veux pas dire par là que votre personnage, même principal, doit nécessairement être beau), mais plutôt de créer un visage unique, qui a ses particularités. Et pour ça, quand on galère un peu au début, un simple conseil : aidez-vous de photos, voyez ce qui fait que ces visages sont uniques, et essayez de reproduire ces particularités en jeu !

Attention tout de même à ne pas créer des visages tellement... particuliers qui, au final, s'animent très mal en jeu : n'hésitez pas à faire des tests, à créer votre sims puis à l’animer le plus possible (faites-le discuter, faites-lui utiliser toutes sortes d'objets) : car votre personnage, vous allez le manipuler tout le long de votre histoire, il va vous falloir faire un tas de photos avec. Si au moindre sourire, il se retrouve avec un visage difforme, ça ne va pas du tout, et il va falloir arranger ça. De même que s’il est aussi expressif qu'une plante en pot, quelle que soit la situation, il va falloir y remédier.

Une fois ce visage défini, une fois qu'il vous plait bien (c'est indispensable, si au bout de deux épisodes, vous en avez marre de sa tête, c'est qu'il y a quelque chose qui cloche), passez à la partie look : donnez à chacun de vos personnages un style à lui, qui corresponde à son caractère, à ses moyens financier, à l’intérêt qu'il apporte au regard des autres (car oui, dans le cadre d'une histoire, porter des jogging 365 jours par an est un style)
Et gardez en tête que, même quand on s'habille bien, on peut avoir nos "jours sans", on a pas la motivation aujourd'hui, on attrape ce qui nous passe par la main, et hop, on part avec ça sur le dos.

Enfin, pour une question de réalisme, faites-les changer de vêtements régulièrement, mais réutilisez de temps à temps le même haut, le même pantalon, gardez uniquement trois paires de chaussures : vos sims ont peut-être un dressing sans fin, et gratuit en plus, mais dans la réalité, ce n'est pas le cas, on jette pas nos tenues à la poubelle tous les jours, et on ne porte pas non plus la même tenue 365 jours par an.


[image morte]


Projetons nous dans le futur maintenant : votre scénario est finalisé, vous n’avez plus rien à toucher sur vos personnages, et vous vous lancez donc dans l’écriture de vos chapitres.

Il s’agit maintenant de respecter ce que vous avez défini pour vos personnages, notamment dans les dialogues : on a pas tous la même manière de s’exprimer, on emploie pas tous les mêmes expressions, et même, notre façon de parler peut changer légèrement en peu de temps (par exemple, à force d’entendre une expression répétée sans arrêt par un ami proche, il peut arriver qu’inconsciemment, on se mette à utiliser cette expression aussi). Parvenir à différencier clairement la façon de s’exprimer des différents personnages reste un exercice très compliqué, donc exercez-vous autant que possible, relisez vos dialogues, essayez de voir ce qui ne vas pas, modifiez tout ça.

Bien sûr, que ce soit dans les dialogues, ou dans les prises de décisions, il ne faut pas seulement et uniquement prendre en compte le caractère du personnage : son vécu, la situation présente, l'interlocuteur, tout ça a une influence ! Imaginez-vous, sur un plateau de télévision, les caméras braquées sur vous, et d’un coup, le présentateur vous demande « est-ce que vous voulez qu’on assassine sauvagement ce petit bibiphoque ? » Quand bien même votre personnage détesterait ces abominables créatures, s’il est à peu près normal en dehors de ça, il ne va certainement pas déclarer fièrement que oui, il le veut.

Enfin, comme le passé du personnage l’influence dans ce qu’il est, tout ce qu’il va vivre va le changer aussi. Les personnages doivent évoluer au cours de l’histoire, peut-être pas radicalement, mais c’est toujours plus intéressant quand c’est le cas.


[image morte]


Si malgré son caractère insupportable, sa sale tête, en dépit du fait que votre personnage s'habille comme un clochard, vous l'aimez quand même, et bien félicitation : vous avez réussi. Pour finir, je tenais à dire qu'avant tout, pour moi, la clé de la réussite d'un personnage, c'est ça, l'attachement de l'auteur, si on connait vraiment son personnage, on sera plus à même de le faire agir et réagir de façon réaliste.

N’oubliez tout de même pas, avant de vous lancer dans une histoire, avant de vous dire « mon personnage, il est terminé, j’y touche plus ! » de prendre un peu de recul, pour voir si, après coup, vos idées lumineuses de la veille vous paraissent encore si pertinentes ! Surtout qu’il est fort probable, au fur et à mesure que votre scénario se précise (si à la base, vous n’aviez qu’une ébauche) vous soyez amenés à apporter quelque changement sur vos héros.


J'espère en tout cas que tout ça vous aura été utile, que vous avez trouvé ça intéressant et que... ça vous serve, même un tout petit peu, ça me ferait vraiment plaisir. ;)

[image morte]
 

zano972

S4FRophile
15 Juin 2009
363
0
16
47
saint-etienne
www.les-dessous-des-sims.fr
Soir,

Rien à dire :yahoo3: comme toujours et comme d'hab tes tutos sont ce que l'on pourrait appeler : des Tutos de chez Tuto! :tonguemad:

Il n'y manque rien, c'est clair, net, précis, et surtout bien rédigé :xmas Woot: fait vraiment plaisir de lire de temps en temps du bon français :yahoo3:

Merci et bonne continuation.
 

leilos

Prend ses marques
12 Février 2009
85
0
6
Je n'ai encore jamais vu un Tutoriel aussi bien présenté ! Félicitations Rope', c'est détaillé a la perfection et surtout, la lecture est fluide ( ce qui est le plus important en soi ). Tes idées sont concrètes et le message que tu souhaites faire passer est net et compréhensible. Donner un caractère propre a son personnage est une chose essentielle pour tout créateur ; le rendre unique en somme, comme tu as pu le spécifier. Les Sims 3 sont fait pour la différence, même si cela prends du temps de créer un individu, c'est toujours plus intéressant d'en voir qui se démarquent des autres, pas comme la plupart du temps. Je suis extrêmement ravie de pouvoir lire et relire tes lignes et prendre note des choses importantes, qui je pense, donnera certainement envie au lecteur de se créer un personnage qui lui est propre et de lui imaginer une petite histoire qui accrochera son public. Merci à toi Rope', j'espère sincèrement que des membres du forum ne se décourageront pas a la lecture de ce Tuto' ma foi, plutôt long, mais concis ! :D

Bonne continuation.
 

Rope'

Tient les murs
Original poster
28 Juillet 2011
240
0
16
Un grand merci à vous deux, ça fait chaud au coeur de voir que certains arrivent à passe outre la longueur du tutoriel (même si j'ai essayé à côté de ça d'écrire quelque chose de fluide), pour s’intéresser à tout ça.


Je suis convaincu que ça peut aider une bonne partie des jeunes écrivains du forum, franchement, ne vous laissez pas intimider par la longueur du topic !
happy.gif
 

Sherling

Explose les compteurs
Donateur <3
8 Juin 2009
1 117
290
113
31
Très complet ce tuto ;)

(un "jeune" écrivain qui est rebuté par un tuto de cette longueur est mal parti selon moi... Bah oui, aimer écrire, c'est aussi aimer lire.)
 

Titoune

S4FRophile
4 Juin 2009
472
0
16
Hello :)
Déjà, merci d'avoir pris la peine d'avoir fait un tuto aussi long - parce qu'il l'est - et aussi bien détaillé (et bien présenté !).

Même si j'avais déjà pensé à quelque petits trucs (réutiliser les mêmes vêtements, la façon de parler etc..) je me rends vraiment compte qu'il y a beaucoup de chose que je n'ai pas travaillé sur mes Sims. Et aussi faut que j'arrête de faire des... Mary-Sue ? (oui c'est ça).

J'aurais vraiment voulu voir ton projet Skims aboutir, pour voir ce que tu pouvais faire avec les Sims. J'aurai surement été une grande fan !
Après j'ai peur qu'après, à trop vouloir faire du parfait, baah.. (c'était pitete ce que tu disais je sais plus) on se rend compte que c'est un jeu et qu'on est forcément limité.

En tout cas merci pour le tuto (et même s'il est long, il est très fluide comme l'a dit Leilos, donc personnellement, je ne me suis pas rendu compte de la longueur lorsque je le lisais). Je le lirai certainement plusieurs fois x')
 

WasT

Explose les compteurs
5 Février 2011
2 308
0
36
Bonjour :)

Merci beaucoup Rope pour ton tuto, je le trouve vraiment très très complet. En tout cas, il me sera d'une grande aide.
Il est super bien écrit, et -malgré la longueur- c'est assez facile à lire. En tout cas bravo ! :D
 

Choute974

Tient les murs
14 Avril 2011
215
0
16
Waouh! Merci énormément pour ce tutoriel!
Ça va beaucoup m'aider dans la création de mes personnages! Merci!